Mentir sur un CV : quelles conséquences ?

mentir sur un CV : quelles conséquences ?

Depuis des années, les candidats arrangent leurs CV en modifiant leurs expériences, en ajoutant, en surévaluant leurs compétences, en créant des diplômes, etc. Tous ces (petits) arrangements servent à valoriser leur profil et à augmenter leurs chances d’être recrutés.

S’il est recommandé de bien présenter ses expériences et de mettre en avant les missions réalisées, tromper son futur employeur n’est pas une bonne idée.

mentir sur son cvDans les professions réglementées (médecine, droit, architecture, expertise-comptable, etc.) tout mensonge est à proscrire : il s’agit d’une infraction pénale.
Dans les autres cas, si une expérience professionnelle particulière ou une compétence est déterminante pour la décision d’embauche, en cas de mensonge sur le CV, le salarié fraudeur pourra être licencié pour faute.

En clair : Candidats, appliquez-vous dans la rédaction de votre CV. Recruteurs, vérifiez la cohérence du parcours et des informations fournies.

Marion G.
Crédits image : Allios Expert