Compte Personnel de Formation

Le compte personnel de formation

Depuis le 31 décembre 2014, le Droit Individuel à la Formation (DIF) a été remplacé par le Compte Personnel de Formation (CPF).

compte personnel de formation

Que reste-t-il du DIF ?

Les heures acquises au titre du DIF restent valables jusqu’au 31 décembre 2020. Elles doivent être utilisées en priorité pour les liquider.
Les salariés ont été informés par l’employeur du solde des heures de DIF acquises au 31 décembre 2014.
Ils doivent ensuite inscrire eux-mêmes ce solde sur le Compte Personnel de Formation (CPF).


Zoom sur le CPF

Le Compte Personnel de Formation (CPF) permet au salarié ou demandeur d’emploi :
  • De suivre une action de formation, une qualification (un diplôme, un titre professionnel, etc.) ;
  • D’acquérir les connaissances de bases ;
  • D’être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE).
Le CPF est actif de l’entrée dans la vie professionnelle au départ en retraite. Il n’y a pas de rupture en cas de changement de situation ou d’entreprise.

Son fonctionnement

Le CPF est crédité automatiquement à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l’année par le salarié dans la limite d’un plafond. Des accords de branche peuvent accorder des dispositions plus favorables aux salariés.

Pour les temps complets

Le CPF est crédité de :
  • 24 heures par an les 5 premières années, soit 120 heures
  • 12 heures par an les 3 années suivantes
Pour atteindre le plafond maximal de 150 heures.

Pour les temps partiels 

Le CPF est crédité proportionnellement au temps de travail effectué.


Son utilisation

Seul le salarié peut être à l’initiative de la mobilisation du CPF. L’employeur ne peut pas imposer à son salarié l’utilisation des heures CPF pour suivre et financer une formation.

Si le salarié souhaite participer à une formation se déroulant pendant son temps de travail : il doit s’adresser à son employeur et lui demander son autorisation.
  • 60 jours avant le début de la formation, pour une durée inférieure à 6 mois ;
  • 120 jours avant le début de la formation, pour une durée supérieure à 6 mois.
L’employeur dispose de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L’absence de réponse dans ce délai vaut acceptation de la demande de  formation.

Si la formation se déroule en dehors du temps de travail, le salarié n’a pas à demander l’accord de son employeur et peut mobiliser ses heures de formation librement.

Sa prise en charge

Les frais de formation et les frais annexes peuvent être pris en charge par l’OPCA collectant la contribution reversée par l’entreprise (l’OPACIF si le CPF vient compléter un congé individuel de formation CIF ou directement l’entreprise si elle consacre au moins 0,2% de sa masse salariale au financement du CPF de ses salariés).
C’est l’employeur qui indiquera au salarié qui le souhaite l’OPCA ou l’OPACIF concerné.

La rémunération pendant la formation :

Les heures de formation pendant les heures de travail sont considérées comme du travail effectif et doivent être rémunérées par l’employeur. En revanche, toute formation suivie hors temps de travail ne donne pas lieu au maintien du salaire.


Infos bénéficiaires (salarié ou demandeur d’emploi)

Pour l’accès à ces informations personnalisées (heures, formations éligibles) : se connecter au site internet dédié au CPF et d’ouvrir un compte muni de son numéro de sécurité sociale




Fabienne REINLING, Responsable du Pôle Social, est à votre disposition pour répondre à vos questions et vous apporter des solutions concrètes et efficaces au 03.88.59.61.49.

Sophie P.
Crédits photo : Allios Expert, Gwendoline M.